Dans les coulisses

Jetez régulièrement un coup d’œil dans les coulisses de la présidence canadienne du G7.

Peter M. Boehm

Faites connaissance avec le sherpa du Canada

Peter M. Boehm

Twitter

À titre de sherpa et de sous-ministre pour le Sommet du G7, le sous-ministre Peter M. Boehm est responsable de tous les aspects de la présidence du G7 liés à la planification, au budget, à la logistique, aux communications et à la sensibilisation, à la collaboration pangouvernementale, aux négociations internationales et à l’élaboration des politiques. Suivez le sherpa canadien du G7, le sous-ministre Peter M. Boehm, sur la route menant au Sommet du G7 de 2018, dans ses séances de mobilisation auprès des Canadiens, ses réunions avec les autres sherpas, et plus encore.

C’est aujourd’hui que débute le Sommet Y7 ici à Ottawa. Nous accueillons de jeunes leaders dynamiques provenant des États membres du G7 pour formuler des recommandations en matière de politiques portant sur l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes, les changements climatiques, et l’environnement ainsi que le marché du travail.
Maintenant, le vrai travail commence, et sur ce, nous inaugurons le Y7 2018.
Merci beaucoup.
(applaudissements)
Aujourd’hui, nous précisons l’orientation de nos recommandations en matière de politiques.
Nous sommes emballés que ce soit l’une des premières fois que le Sommet Y7 ait l’occasion de rencontrer les sherpas du G7.

Je crois que c’est un moment extraordinaire pour eux, et c’est un moment extraordinaire pour les jeunes d’avoir ce type de plateforme pour faire valoir (leurs recommandations) directement aux leaders.
Nous présentons notre appel à l’action aux dirigeants, et le transmettons à la ministre Hajdu.
Aujourd’hui, j’ai eu l’occasion de rencontrer les membres du Y7. Oui, il y a certains risques indéniables liés au changement et à la transformation du milieu de travail, mais il y a également plusieurs occasions favorables, et les jeunes sont souvent mieux placés pour les repérer.
Nous vous remettons ceci avec beaucoup de confiance sachant que nous serons représentés au Sommet du G7. Nous savons que c’est une immense responsabilité, mais nous sommes sûrs que nos voix seront entendues.
(applaudissements)
Nous sommes heureux de faire une tournée privée du Parlement avec le secrétaire parlementaire, Peter Schiefke.
Le premier endroit que nous allons visiter c’est le Sénat. C’est ici que les sénateurs votent, débattent, et discutent.
Nous visitons les lieux pour démontrer aux jeunes délégués du G7 ce qui fait que la démocratie canadienne fonctionne.

Jusqu’à maintenant, c’est une expérience inoubliable.
D’accord tout le monde ; nous allons prendre une photo – Y7! Super!
(applaudissements)

Je suis ravie d’accueillir au Collège Pearson la réunion des sherpas au sein du G7. Cela nous donne l’occasion de parler avec eux.

Le sous-ministre Peter Boehm, représentant du Canada dans le cadre du Sommet du G7, je vous souhaite la bienvenue au Collège Pearson.

L’éducation rassemble des jeunes de milieux différents, ce qui les incite à devenir des agents de changement positif.

Pour nous, le Collège Pearson constitue un endroit formidable parce qu’il incarne la soif de savoir des jeunes comptant des liens étroits avec la terre.

J’ai une question concernant les microplastiques. Je pense que c’est vraiment fantastique que le G7 s’arrête au Collège Pearson afin de mobiliser ses étudiants. Être en mesure de poser des questions et d’obtenir des réponses est bénéfique pour le corps étudiant et surtout pour moi.

Je m’appelle Laura Verhegge et j’ai le plaisir et le privilège d’être enseignante ici, au Collège Pearson.

Je pense que nous pouvons certainement ajouter au thème des océans, des changements climatiques et des énergies de remplacement. Je pense que le fait d’être ici et de permettre aux gens de voir cet endroit de première main et de constater pourquoi il est si important fera une différence.

Je trouve vraiment important que l’on ait choisi de venir à Pearson afin de mobiliser les jeunes et les étudiants. Je vous remercie beaucoup.

Le fait de pouvoir discuter de problèmes et de défis réels nous aidera à surmonter de nombreux obstacles. Par conséquent, cette touche personnelle est cruciale pour notre réussite. Voici où j’apparais de façon inattendue dans une photo du sherpa de l’UE. Je suis ravie que l’UE soit si bien représentée par Pawel. Je vous remercie Peter.

Nous avons donc eu une très bonne discussion ce matin sur certains des principaux thèmes de la présidence canadienne, en préparation de la rencontre de nos dirigeants au début du mois de juin. L’île de Vancouver est un endroit absolument magnifique. Nous venons de visiter la région, ce qui vient nous rappeler le sujet que nous aborderons, la protection de l’environnement océanique. Il s’agit effectivement d’un endroit véritablement spécial.

Maintenant, nous allons demander au Sherpa de monter sur scène et nous allons prendre un égoportrait.

Tout le monde dit G7.

G7!

Global Shapers est une initiative à participation bénévole du Forum économique mondial.

Nous allons rencontrer le sous-ministre pour le Sommet du G7 et enregistrer une entrevue en balado avec lui.

Voici où nous allons, et voici la personne avec laquelle nous allons nous entretenir.

Nous avons, je pense, quinze à trente minutes pour l’entrevue avec Peter. J’ai sept à huit questions, et quelques questions complémentaires.

Merci!

Alors, nous nous rendons aujourd’hui à Affaires mondiales Canada. C’est notre premier épisode, et je suis vraiment très enthousiaste.

Bonjour.
Comment allez-vous?
Ça va?
Tout va bien?

Entrez!

Le son est bon. Parfait.

Au départ, nous avons amorcé ce balado pour montrer ce que font les Global Shapers d’Ottawa.

Nous sommes à quelques mois seulement du Sommet de Charlevoix. Quels préparatifs sont en cours en vue du Sommet en juin?

Du côté des installations, ça bouge vraiment beaucoup. Nous avons un bureau à La Malbaie, un bureau de gestion du Sommet, et nous avons aussi un bureau à Québec.

Quels sont les résultats souhaités?

Les Global Shapers sont une organisation très active. Le groupe d’Ottawa est particulièrement actif.

La communication de messages et la réception de messages sont des aspects qui sont très importants pour l’organisation.

C’était au Sommet des Amériques, à Québec. J’étais beaucoup plus jeune à l’époque. Et là, c’est Neil Young.

Pour moi, avoir des discussions avec des jeunes très actifs, dans des dossiers que nous avons soulignés pour le Sommet, c’est tellement important.
Pour moi, c’était vraiment un plaisir.
Merci beaucoup!

Dominique, merci. À la prochaine.
Je pense que ç’a été une très bonne discussion. C’était franc et ouvert. Et j’ai bien aimé les réponses du sous-ministre.

Bonjour à vous, et merci d’être de nouveau ici avec nous.

Nous tenons aujourd’hui et demain des consultations avec des leaders de groupes autochtones.

Nous voulons entendre de qu’ils ont à nous dire. Nous nous rendons à Baie-Saint-Paul.

Lors de mon dernier passage ici, c’était le coloris automnal. Je ne m’attends pas à autant de couleurs aujourd’hui, mais je crois que la neige et la glace produiront un décor spectaculaire.

Bon, aujourd’hui, ç’est une bonne rencontre. On est ici à Baie-SaintPaul sur un territoire qu’on connaît. On va pouvoir exprimer, au G7, donc à la face du monde, les différentes, non seulement les préoccupations, mais les enjeux, les enjeux qui nous touchent directement.

Alors tout ça fait qu’on veut participer, et non seulement on veut participer, mais on veut se donner une voix, une voix qui va être importante et, on y tient beaucoup.

Et maintenant, quelles sont les mesures immédiates prises, parce qu’on veut pas juste être dans leur remède, on veut être dans la solution aussi.

Bonjour tout le monde, Je m’appelle Jean-Sébatien Vollant, Je viens de Uashat mak ManiUtenam. Nous sommes ici à l’Hôtel-Musée des Premières Nations de Wendake, pour parler du Sommet du G7.

J’crois vraiment que c’est une bonne chose que le sherpa vient nous rencontrer. Ça montre vraiment l’intérêt.

L’entreprenariat, c’est une préoccupation pour les jeunes autochtones aussi parce que certains jeunes ont envie de se partir en affaires. C’est une priorité d’action aussi pour les jeunes là, de pouvoir aider au développement économique de leur communauté.

Je veux aussi dire merci au premier ministre et au gouvernement fédéral d’inclure les Premières Nations dans le processus d’organisation du G7.

John Matlock : Bienvenue à l’Institut Périmètre.

Peter Boehm : Bonjour.

John Matlock : Monsieur le sous-ministre, c’est un plaisir de vous voir.

Peter Boehm : Bonjour, John. Ça faisait longtemps.

John Matlock : Merci de votre visite.

Peter Boehm : Je suis à l’Institut Périmètre, à Waterloo, en Ontario, dans la neige et le froid.

Michael Duschenes : C’est un grand honneur pour nous d’accueillir cette réunion du G7. L’Institut Périmètre est un centre international par excellence où se retrouvent les grands scientifiques du monde entier.

Peter Boehm : Eh bien, les autres sherpas sont tous arrivés.

Peter Boehm : C’était une occasion importante pour nous, parce que c’était le début de nos discussions. Nous avons abordé le thème de l’égalité des sexes.

Catherine Abreu : Je dois dire que nous étions très heureux de voir que la présidence a choisi de faire de l’autonomisation des femmes et de l’égalité des sexes les thèmes qui orienteront le G7 de cette année. Nous nous réjouissons à l’idée de poursuivre nos travaux en ce sens.

Peter Boehm : Des experts se joindront à nous pour parler des emplois de l’avenir.

Lauren Hayward Sierens : Je suis absolument honorée que les sherpas du G7 soient venus ici pour discuter avec les physiciens et les chercheurs. C’est formidable qu’ils reconnaissent l’importance de la recherche scientifique à la fois pour les applications à venir, mais aussi pour celles qu’il nous est encore impossible de prévoir.

Michael Duschenes : Voyez les bons vieux tableaux noirs. Nous aurions pu les enlever. J’étais d’ailleurs sur le point de demander qu’on le fasse, car il allait y avoir un concert et tout ça. Puis je me suis dit que non, que c’était un peu comme la marque de commerce de l’Institut Périmètre.

Alexandre Lévêque : Venez ici, effacez quelque chose et écrivez G7.

Peter Boehm : … ou je peux aussi aller là et écrire G7 égale…

Michael Duschenes : Et maintenant, j’ai le plaisir d’accueillir le sous-ministre Peter Boehm.

Peter Boehm : Je remercie l’Institut Périmètre de nous accueillir et de nous permettre d’utiliser cet endroit fantastique. Inspiré par le mur qui se trouve derrière moi, j’ai travaillé très fort pour trouver, disons, ma propre formule. Si vous le permettez, j’ai pensé vous offrir une petite variation… Et voilà!

Peter Boehm : C’était amusant.

Peter M. Boehm : Eh bien, c’est une importante journée, parce que le premier ministre sera en direct sur Facebook pour annoncer les thèmes et dévoiler le logo.

Le message circule sur Twitter

Officielle : Oui, je l’ai partagé.

Peter M. Boehm : Il m’a demandé de l’accompagner, et ça m’enchante!

Ce sera bien. Il s’agit d’une journée importante.

PM Trudeau : Bonjour, et merci de vous joindre à nous aujourd’hui sur Facebook. Nous avons la responsabilité de façonner l’ordre du jour mondial.

Cela signifie jouer un rôle de chef de file au sujet d’enjeux tels que les changements climatiques, la sécurité mondiale, le développement international et l’égalité des sexes.

Mais pour l’instant, je suis extrêmement heureux de dévoiler le logo officiel du Sommet du G7 de 2018.

Peter M. Boehm : Maj demande : « Est ce que le Canada insistera pour que l’éducation des filles soit une priorité? » Oui, nous insisterons…

Je crois que l’engagement à l’égard du numérique va de soi.

C’est par le numérique que nous joindrons les nouveaux chefs de file, les jeunes chefs de file.

Il s’agira d’une composante fondamentale en vue du Sommet et tout au long de notre présidence.

PM Trudeau : Merci beaucoup tout le monde. Merci Peter.

Peter M. Boehm : Merci monsieur. Je pense qu’on devrait refaire ça ensemble, n’est-ce pas?

PM Trudeau : J’ai déjà hâte!

Peter M. Boehm : Nous voilà donc sur le point de commencer notre aventure. Nous sommes en train de nous préparer pour notre départ à la ville de Québec pour les consultations avec la société civile.

C’est notre première chance d’obtenir des commentaires sur ce qui sera à l’ordre du jour du Sommet, donc nous sommes très fébriles.

Hôtesse de l’air : Bienvenue dans la ville de Québec.

Peter M. Boehm : Ça va? Ca va bien?

Hélène Viau : Oui vous? Oui, Merci.

Bonjour Alexandre.

Alexandre Lévêque : Ça va toi?

Hélène Viau : Bienvenue à Québec.

Alexandre Lévesque : Merci.

Louis Bélanger : Peter Boehm est sous-ministre pour le Sommet du G7, donc Sherpa pour le G7, et il vient à Québec pour participer à la première consultation.

Peter M. Boehm : Bonjour c’est vraiment un plaisir pour moi d’être parmi vous aujourd’hui.

Professeur : Je trouve que c’est une bonne chose que l’organisateur du G7 prenne la peine de venir dans ces institutions, je pense que c’est un bel exercice.

Louis Bélanger : Merci encore une fois de cet exercice.

Peter M. Boehm : Merci beaucoup.

Louis Bélanger : Merci, au revoir.

Journaliste : Bonjour.

Peter M. Boehm : Bonjour, je m’appelle Peter Boehm.

Journaliste : Bonjour, moi c’est Cathy Senay, enchantée.

Peter M. Boehm : Ça fait plaisir.

Journaliste : Le Sherpa comme tel, c’est votre première expérience?

Peter M. Boehm : J’étais Sherpa avant, j’étais ici en 2001…

Journaliste : Non seulement vous devez guider M. Trudeau, mais vous devez aussi faire en sorte d’organiser ces sommets-là?

Peter M. Boehm : Je suis la seule personne additionnelle, d’être présent, témoin pour les discussions, c’est un honneur, et vraiment, pour moi, intéressant.

Journaliste : Merci, bye bye M. Boehm, bonne visite chez nous.

Peter M. Boehm : Merci.

Louis Bélanger : Alors bonjour à toutes, bonjour à tous, bienvenue à l’Université Laval. Alors aujourd’hui, l’équipe du Sommet, vient consulter les étudiants, les Québécois.

Peter M. Boehm : Cette occasion de dialoguer ici à Québec est d’autant plus importante que le Sommet qui aura lieu dans votre belle région.

Louis Bélanger : Donc pour l’Université Laval, pour les professeurs, pour les étudiants-là, c’est un moment privilégié, de discuter de ces enjeux-là, de faire valoir notre expertise mais aussi d’échanger et de rencontrer des gens, dans ce cas-ci, des sept pays membres du G7.

Merci beaucoup à tous.

Dans les coulisses du G7 : épisode 7

Le sherpa du Canada du G7 va assister le Sommet Y7  à Ottawa.

Coup d’œil exclusif sur le Sommet Y7 à Ottawa.

Dans les coulisses du G7 : épisode 6

Le sherpa du Canada pour le G7 visite le Collège Pearson

Suivez le sherpa du Canada du G7, Peter Boehm, lors de la deuxième rencontre des sherpas, où ces derniers ont également eu l’occasion de discuter des priorités du G7 Charlevoix avec des étudiants du Collège Pearson et des représentants d’organisations de la société civile, près de Victoria (C.-B.).

Dans les coulisses du G7 : épisode 5

Le sherpa du Canada du G7 est interviewé par les Global Shapers

Dans les coulisses le vlogue sur les Global Shapers Ottawa qui préparent et réalisent une entrevue avec le sherpa du Canada pour le G7, Peter Boehm, dans leur premier épisode balado.

Dans les coulisses du G7 : épisode 4

Le Sherpa du Canada pour le G7 visite une communauté autochtone

Accompagnez le sherpa du Canada pour le G7, Peter Boehm, alors qu’il rencontre les chefs des communautés autochtones de Wendake, Essipit, Betsiamites et Mashteuiatsh et des représentants d’organisations autochtones locales pour la présidence canadienne du G7.

Dans les coulisses du G7 : épisode 3

Le sherpa du Canada pour le G7 visite l’Institut Périmètre

Le sherpa du G7 pour le Canada, Peter Boehm, a accueilli ses homologues du G7 à l’Institut Périmètre de Waterloo, en Ontario, pour la première réunion des sherpas sur les thèmes et priorités de la présidence canadienne du G7.

Dans les coulisses du G7 : épisode 2

Facebook Live avec le PM Trudeau

Accompagnez le sherpa du Canada pour le G7 alors qu’il participe à une diffusion en direct sur Facebook organisé par le premier ministre Trudeau.

Dans les coulisses du G7 : épisode 1

Le sherpa du Canada pour le G7 visite l’Université Laval

Le sherpa du Canada pour le G7, Peter M. Boehm, visite la ville de Québec pour discuter de la présidence canadienne du G7 avec des étudiants, des experts et des ONG à l’Université Laval.


Dans les coulisses du G7 : épisode 7

Coup d’œil exclusif sur le Sommet Y7 à Ottawa.


Dans les coulisses du G7 : épisode 6

Suivez le sherpa du Canada du G7, Peter Boehm, lors de la deuxième rencontre des sherpas, où ces derniers ont également eu l’occasion de discuter des priorités du G7 Charlevoix avec des étudiants du Collège Pearson et des représentants d’organisations de la société civile, près de Victoria (C.-B.).


Dans les coulisses du G7 : épisode 5

Dans les coulisses le vlogue sur les Global Shapers Ottawa qui préparent et réalisent une entrevue avec le sherpa du Canada pour le G7, Peter Boehm, dans leur premier épisode balado.


Dans les coulisses du G7 : épisode 4

Accompagnez le sherpa du Canada pour le G7 alors qu’il rencontre les chefs des communautés autochtones de Wendake, Essipit, Betsiamites et Mashteuiatsh et des représentants d’organisations autochtones locales pour la présidence canadienne du G7.


Dans les coulisses du G7 : épisode 3

Le sherpa du G7 pour le Canada, Peter Boehm, a accueilli ses homologues du G7 à l’Institut Périmètre de Waterloo, en Ontario, pour la première réunion des sherpas sur les thèmes et priorités de la présidence canadienne du G7.

Vlog 02

Dans les coulisses du G7 : épisode 2

Accompagnez le sherpa du Canada pour le G7 alors qu’il participe à une diffusion en direct sur Facebook organisé par le premier ministre Trudeau.

Tous les Vlogs
Vlog 01

Dans les coulisses du G7 : épisode 1

Le sherpa du Canada pour le G7, Peter M. Boehm, visite la ville de Québec pour discuter de la présidence canadienne du G7 avec des étudiants, des experts et des ONG à l’Université Laval.