Gouvernement du Canada
Symbol of the Government of Canada
G7

Archivée - À propos du Nunavut

Cette page Web a été archivée dans le Web.

 

La ville d’Iqaluit, où se tiendra la rencontre de février des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales du G7, est la capitale du Nunavut, le territoire canadien le plus grand, le plus récent et le plus nordique du pays. Le Nunavut, dont la taille correspond à peu près à celle de l’Europe de l’Ouest, couvre le cinquième du Canada et s’étend sur trois fuseaux horaires dans la partie la plus boréale de l’Amérique du Nord. Il comprend notamment la collectivité d’Alert, le lieu habité en permanence le plus septentrional au monde, situé à seulement 817 kilomètres (508 milles) du pôle Nord.

La partie continentale du territoire est une vaste étendue essentiellement sauvage où la toundra boréale austère fait place à des falaises et des plateaus le long du passage du Nord­Ouest. Au nord et à l’est, les îles de l’Arctique sont entourées de banquises presque à longueur d’année, et la région s’étend jusqu’aux glaciers, aux montagnes irrégulières et aux fjords qui marquent les côtes orientales des îles de Baffin et d’Ellesmere.

Le Nunavut (terme signifiant « notre terre » en inuktitut, la langue des Inuits de la région) a été créé le 1er avril 1999, lorsque le territoire de l’Arctique de l’Est a été retranché des Territoires du Nord­Ouest. Sa création a couronné plus de deux décennies d’efforts déployés par les Inuits du centre et de l’est de l’Arctique pour assumer le contrôle de leur vie et de leur destinée.

En vertu de l’Accord sur les revendications territoriales du Nunavut de 1993, les Inuits ont obtenu le contrôle d’une superficie de près de 356 000 kilomètres carrés, soit environ le cinquième du territoire, ainsi que le droit à l’autonomie gouvernementale et à l’autodétermination.